Menu
Juan Antonio
Abeijon-Merchan
  • Espagne
    • Français
    • Espagnol

TRISTE NOUVELLE : Mony Elkaïm nous a quittés

Bonjour à tous,

En ces jours où nous vivons cette situation si particulière due au COVID, la triste nouvelle du décès de Mony ELKAIM nous est parvenue.

Sa disparition est une perte très importante dans l’espace de la pensée systémique et dans le développement de la thérapie familiale. Beaucoup de courants qui existent aujourd’hui en Europe ne pourraient être compris sans se référer aux travaux de Mony ELKAIM.

Il a exercé le métier de thérapeute familial de façon excellente (il parlait fréquemment des cas pour lesquels il travaillait).  Il a promu la formation en thérapie familiale en étant présent dans la création et la formation de beaucoup d’instituts de référence actuels.

Mony ELKAIM a généré de nombreux contacts entre centres de formation et centres de thérapie familiale (Belgique, Italie, France, Espagne, Angleterre, Grèce, Roumanie, Serbie, Hongrie, Pologne, Suisse, Autriche, Pays Bas, Portugal, etc …) et aussi entre les continents, facilitant et développant les relations entre les Etats-Unis et l’Europe, relations qui se sont construites sur la base du partage de pratiques concrètes dans différents domaines de travail avec les familles et d’approfondissement des références théoriques.

Son engagement l’a conduit à être présent dans la création d’EFTA. Cette présence unique s’est maintenue tout au long de l’histoire d’EFTA et elle continuera sans aucun doute à nous influencer.

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas penser aux  “Résonances” en thérapie familiale et en tant que thérapeute familial, sans faire référence à Mony ELKAIM et à tout ce qu’il a écrit et transmis pendant toutes ces années.

Mony ELKAIM est et sera une référence en thérapie familiale et en neuropsychiatrie. Il sera toujours parmi nous comme les autres grands pionniers européens que nous ne pouvons oublier et dont la liste tristement s’allonge : Mara Selvini, Luigi Boscolo, Gianfranco Cecchin, Salvador Minuchin, Rodolfo de Bernart, Luigi Onnis, Jose Antonio Ríos, Yvan Boszormenyi-Nagy et encore bien d’autres.

En sa mémoire, nous vous serrons dans les bras, sans risque de contagion.

Juan Antonio Abeijon (Président d’EFTA-CIM)
et les membres du Board CIM

 

 

Le Mot du Président

C’est avec plaisir que j’ai accepté le poste de Président de la Chambre des Membres Individuels après la récente démission d’Anne Chouhy qui assurait cette fonction depuis 2013. Je tiens à la remercier chaleureusement pour tout le travail accompli.

J’espère que vous vivez avec une bonne capacité de réponse la situation actuelle de toute l’Europe causée par la pandémie de la COVID-19. Elle laissera des traces profondes: difficiles, douloureuses et traumatisantes, mais aussi résilientes en générant la capacité d’ouvrir des espaces qui permettent de créer de nouvelles relations dans les groupes sociaux, dans les différents emplois et dans les familles.

Nous souhaitons travailler en commun à améliorer les relations internes, à ouvrir des espaces de réunion, à faire face efficacement à la situation de crise européenne que nous vivons, à présenter une réflexion systémique et à travailler avec les familles dans différents domaines de la santé publique. Nous voulons faciliter les relations entre membres en activant de nouvelles possibilités d’écoute et en ouvrant des domaines de recherche qui suscitent de nouvelles attentes.