LUIGI ONNIS nous a quitté…

Chers Amis,

Quel triste Noël pour nous tous.

Ce 24 décembre après-midi Gigi Onnis est décédé. Il nous a quitté tout à coup.  Notre tristesse est infinie, inexprimable. Gigi nous laisse un vide immensément douloureux. Sa gentillesse, sa douceur, sa patience et sa générosité, nous manqueront énormément. Travailleur rigoureux et infatigable, toujours disponible, toujours à l’écoute de l’autre avec son attitude positive et constructive, avec sa présence discrète et accueillante. Toujours respectueux de l’histoire, fermement convaincu de la force de la pensée systémique, passionné  par la complexité de l’interdépendance des contextes, et par la recherche incessante et minutieuse de la reconnaissance et du professionnalisme des psychothérapeutes familiaux en Italie et en Europe.

A Louvain, en février 2015, à l’occasion de l’anniversaire de l’EFTA, voici les dernières phrases de son discours: “Paraphrasant une chanson des Beatles “All you need is Love”, je pense pouvoir dire qu’aujourd’hui “All we need est une culture systémique” parce que celle-ci permet, dans notre monde globalisé, toutes les spécificités et les identités qui autrement risquent de disparaitre dans la globalisation contemporaine. J’ai grande confiance que dans le futur EFTA sache accomplir cet important travail de diffusion d’une culture systémique de l’interdépendance et de la complexité”. Luigi Onnis Président Honoraire de l’EFTA.

Anne Chouhy, Présidente d’EFTA CIM

La présidente d’EFTA CIM vous souhaite la bienvenue

La chambre des membres individuels d’EFTA (EFTA CIM) réunit un très large éventail de professionnels – des assistants sociaux, des éducateurs, des infirmiers, des médecins, des psychiatres, des psychologues, des ergothérapeutes et d’autres professionnels de la santé – ayant terminé une formation longue à la thérapie familiale et/ou à l’approche systémique et qui ont une pratique de travail avec les familles, les couples et les systèmes élargis.

Nous sommes 1100 membres répartis dans 29 pays d’Europe mais également en Israël, à Malte, au Brésil, au Chili, au Canada, au Sénégal, aux U.S.A. et en Turquie. Les pays les plus représentés sont la France, la Grèce, la Belgique, l’Italie, l’Espagne. Nous encourageons vivement l’adhésion des membres de tous les pays afin de créer un contexte plus riche d’échanges et d’apprentissage.  Le site web permet à nos membres d’établir et de maintenir des contacts entre eux et d’interagir.

Nous devons beaucoup à Jacques Pluymaekers,  président sortant d’EFTA CIM et co-fondateur du réseau EFTA, pour son dévouement et sa contribution constante à l’association. Le « General Board » d’EFTA l’a unanimement élu Président Honoraire, à Istanbul en octobre 2013. En tant que nouvelle présidente d’EFTA CIM, j’ai la responsabilité de continuer son travail et de respecter l’esprit des fondateurs.

Le board d’EFTA CIM, également élu à Istanbul, est un groupe presque entièrement nouveau composé de personnes très motivées. Celles-ci ont l’intention de travailler avec ardeur, ayant à l’esprit un but commun : le développement des avantages qui découlent de l’adhésion à EFTA CIM et la reconnaissance de la psychothérapie familiale. Nous sommes déterminés à augmenter le nombre de membres et à encourager les activités créatives telles que revues, réunions et échanges.

Le nouveau board d’EFTA CIM est composé de : Anne Chouhy (Présidente) (Italie) , Juan Antonio Abeijon Merchan (Espagne),  Thierry Darnaud (France), Christian Defays (Belgique), Eric Louis (Suisse), Martine Nisse (France).

Etant membre d’EFTA CIM depuis de longues années, j’ai réalisé que le but et l’essence d’EFTA était de nous donner à nous, thérapeutes familiaux, un sentiment d’appartenance à un groupe de personnes qui partagent les mêmes intérêts professionnels. Ce sentiment d’appartenance permet aussi l’expression de nos différents points de vue que ce soit au niveau personnel, professionnel, sociétal ou culturel. A mon sens, l’approche systémique, comme un ensemble unifié d’éléments métathéoriques qui crée un contexte riche, chapeaute les différentes approches de thérapie familiale et leur permet de co-exister. Nous sommes dès lors très attentifs à la famille, unité de base du devenir humain.

L’un des premiers objectifs d’EFTA est la création d’un contexte légal qui permet à notre profession d’exister. En effet, les thérapeutes familiaux d’orientation systémique ont souvent été confrontés à de nombreuses difficultés pour être acceptés dans le milieu médico-social. Grâce aux personnes ayant une vue holistique, analogique et écologique il s’est créé un espace qui permet aux systèmes humains (individus, familles et groupes sociaux) d’être considérés non sous l’angle linéaire, manichéen ou focalisé sur le symptôme mais de façon contextuelle en terme de relations humaines, de processus et de configuration. Imprégné de cette philosophie, EFTA CIM unit les individus et crée un contexte dans lequel nous pouvons identifier qui nous sommes, créer un réseau, communiquer et coopérer. Un contexte dans lequel nous pouvons grandir, être créatif, créer des approches nouvelles.

De plus, je pense qu’il est de notre responsabilité d’avoir des critères d’enseignement et des formations adaptées afin de faire face aux défis dans notre profession, envers nos clients mais également dans les systèmes plus larges où nous intervenons. Il est primordial que notre approche puisse faire partie de l’éducation de base et des formations professionnelles générales. De ce point de vue, il est crucial d’être très présents et de rendre notre travail évident, effectif et de grande qualité.  L’objectif majeur d’EFTA CIM est l’échange professionnel entre les thérapeutes familiaux en Europe, afin qu’ils puissent partager leur expérience, leur pratique et leurs recherches.

Nous vivons une période où la réalité globale change énormément. Nos sociétés sont en demande d’approches qui se centrent sur le soin aux personnes, leurs relations et les systèmes dans lesquels ils interagissent et se développent. En outre, nous avons également besoin de nous sentir connectés avec d’autres professionnels. L’adhésion individuelle, ainsi que la participation active dans EFTA CIM, élargissent notre point de vue et rendent notre voix plus forte. Des idées, des suggestions mais surtout une participation active sont très importantes. La voix forte de l’individu dans le collectif est un priorité d’EFTA CIM comme moyen de croissance et de développement. Ce qui est dans chacun est dans le tout.

Anne Chouhy

Présidente d’EFTA CIM